La surface de plancher du parc immobilier mondial devrait doubler d'ici 2060. Le bâtiment et la construction sont donc des secteurs essentiels dans la lutte contre le changement climatique et l'atteinte des objectifs de développement. Aujourd’hui déjà, la construction et l’exploitation des bâtiments sont responsables de 40 % de l’ensemble des émissions de dioxyde de carbone liées à l’énergie et représentent 36 % de la consommation mondiale finale d'énergie.

Le Programme pour l’Efficacité Énergétique des Bâtiments (PEEB) vise à transformer en profondeur le secteur en favorisant la conception et la construction de bâtiments durables. Le PEEB allie financement de projets d’efficacité énergétique de grande ampleur et assistance aux professionnels du bâtiment en leur apportant expertise technique et conseils en matière de politique.

LA TRANSFORMATION
DU SECTEUR DU BÂTIMENT

 

Le PEEB s’inscrit dans le cadre des actions de l’Alliance mondiale pour les bâtiments et la construction (GABC). Le Programme soutient la mise en œuvre de la feuille de route du GABC « Vers des bâtiments résilients et à faible émissions de GES» et son objectif de maintenir le réchauffement bien en dessous de 2 °C et de se rapprocher de 1,5°C.

Le PEEB, lancé conjointement par les gouvernements français et allemands, regroupe l’expertise de ses agences d'exécution, l’Agence Française de Développement (AFD), le Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ) et l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’énergie (ADEME). Le PEEB travaille avec ses cinq premiers pays partenaires, le Mexique, le Maroc, le Sénégal, la Tunisie et le Vietnam.

OBJECTIFS

  • Transformer le secteur du bâtiment en favorisant la conception et la construction de bâtiments durables.
  • Réduire la demande en énergie des bâtiments de façon rentable et réduire les émissions de gaz à effet de serre à un niveau minimum.
  • Tirer parti des avantages sociaux, écologiques et économiques inexploités.
Impacts & Benefits

LES RAISONS D’AGIR

La transformation du secteur du bâtiment est essentielle à la lutte contre le changement climatique. La surface totale de plancher bâti devrait doubler d’ici 2060. La plupart des nouveaux bâtiments se trouvent dans des régions aux climats chauds, voire tropicaux, avec un besoin élevé de climatisation. La construction et l’exploitation des bâtiments sont responsables de 40 % de l’ensemble des émissions de dioxyde de carbone liées à l’énergie (GABC 2018) et consomment 36 % de l’énergie finale mondiale (AIE 2017). Une decarbonisation rapide du secteur du bâtiment est donc nécessaire pour atteindre l’objectif de 2 degrés fixé par l’Accord de Paris.

L’objectif central de l’Accord de Paris est de « renforcer la réponse mondiale à la menace du changement climatique en contenant l’élévation de la température de la planète à un niveau bien inférieur à 2 degrés Celsius par rapport aux niveaux préindustriels ; de poursuivre les efforts pour limiter encore davantage la hausse des températures à 1,5 degré Celsius ». L’Accord vise également à accroître la capacité des pays à faire face aux impacts du changement climatique et à rendre les flux financiers compatibles avec un faible niveau d’émissions de GES et une voie résiliente au climat.  

L'objectif principal de l'Accord de Paris est « d’intensifier la réponse planétaire à la menace du changement climatique en maintenant l’augmentation de la température mondiale bien en dessous de 2°C, et de mener des efforts encore plus poussés pour limiter cette hausse à 1,5°C. » L’Accord vise également à affermir la capacité des pays à répondre aux conséquences du changement climatique, par la mise en place de flux financiers adéquats permettant d’atteindre les objectifs de réduction des émissions de GES et d’adaptation au changement climatique.

L’Accord de Paris exige des pays qu’ils soumettent leurs plans climat post-2020 par l’intermédiaire des Contributions déterminées au niveau national (CDN) et qu’ils augmentent leurs efforts dans les années à venir.

La plupart des CDN soumises à ce jour ne contribuent pas de manière significative à l’atténuation des effets du changement climatique dans le bâtiment (PNUE, Global Status Report 2017). Les cibles définies par les CDN actuelles au niveau mondial, par exemple, ne couvrent qu’environ 13 % des émissions de CO2 dues au secteur du bâtiment. Un effort substantiel est nécessaire pour amplifier les engagements actuels des pays et transformer le secteur du bâtiment conformément aux objectifs fixés par l’Accord de Paris.

La réduction de la demande d’énergie dans le bâtiment, et par conséquent, des émissions de ce secteur, contribue également à la réalisation de plusieurs Objectifs de développement durable (ODD) définis par le Programme des Nations-Unies pour le développement, et particulièrement les objectifs 7 (« énergie propre et d’un coût abordable »), 9 (« Industrie, innovation et infrastructure »), 11 « Villes et communautés durables ») et 13 (« Mesures relatives à la lutte contre les changements climatiques »)

Un des principaux objectifs et résultats du sommet mondial Habitat III, qui s'est tenu à Quito en octobre 2016, est l’adoption du Nouveau programme urbain (NPU) par les états membres des Nations Unies. Le NPU encourage un « développement urbain intégré durable » dont fait partie, entre autres, la construction de bâtiments économes en énergie et résilients.

APPROCHE

Le PEEB allie financement de projets d’efficacité énergétique de grande ampleur et appui technique aux professionnels du secteur du bâtiment, en leur apportant expertise et conseils en matière de politique.

CONSEILS
Le PEEB aide les pays partenaires à améliorer leurs politiques et leurs normes.
  • Réglementation et normes pour les bâtiments durables
  • CDN ambitieux et feuilles de route pour leur mise en œuvre
  • Systèmes MRV pour le secteur du bâtiment
  • Coopération interinstitutionnelle
EXPERTISE
PEEB favorise le développement des compétences des professionnels des secteurs public et privé.
  • Planification de nouveaux bâtiments de la conception à la construction et à l’exploitation
  • Matériaux de construction durables, outils numériques, appareils électroménagers performants et approvisionnement en énergie durable
  • Options de financement et modèles de gestion
FINANCEMENT
Le PEEB mobilise des solutions de financement innovantes pour des projets de construction de grande ampleur.
  • Études de faisabilité et soutien au développement de projets
  • Financement de projets d’efficacité énergétique dans la construction et la rénovation
  • Mobilisation de nouvelles ressources de financement nationales et internationales en faveur de l’efficacité énergétique

<



 

 

SERVICES

 

 

Le PEEB cible les grands projets de construction, mais également les projets de rénovation. Les hôpitaux, les écoles, les bâtiments commerciaux et les projets de logements résidentiels sont au centre des priorités. Le financement de projets concrets, associé à un soutien à l’instauration de conditions-cadres favorables et un renforcement des capacités, permet ainsi la diffusion et la mise à l’échelle de la construction écoénergétique.

 

 

IMPACT

 

PAYS PARTENAIRES PEEB ACTUELS

Cette carte ne reflète pas nécessairement les positions des gouvernements des pays donateurs ou des pays de mise en œuvre au regard du droit international.

PEEB ACTUELS
.